prf

 

Pendant l'hiver 2015, dans la rue Fuzhou, une minuscule boutique fabriquait des petits pâtés légèrement grillés sur les 6 côtés. Les Shanghaïens n'hésitaient pas à faire la queue pendant plus de vingt minutes pour en acheter une ou deux boîtes. Poussé par la curiosité, j'ai pris place dans la file d'attente… Ces petits pâtés étaient à base de pâte fruitée peu sucrée, délicieuse, mais pas à tomber par terre. Quoique, le jour suivant, j'avais une irrésistible envie de faire à nouveau la queue ! Je n'ai jamais su ce qu'ils contenaient et je ne reconnaissais pas le goût. Puis j'ai oublié.

kaki-c

J'ai passé ma première nuit de camping sauvage au Japon sous les arbres d'un verger. Je n'ai pas osé cueillir de fruits. Déjà que j'occupais une place sans autorisation alors je n'allais pas me servir en ce qui me semblait être des kakis… Le lendemain, sur la route d'Hita, à l'endroit où la route rejoint la rivière Chikugo, un homme m'a offert deux beaux kakis bien mûrs. Je les ai mangés le soir et… je me suis souvenu du goût des petits pâtés de Shanghai. Et oui, j'ai vérifié en rentrant, Shizi signifie "kaki" en chinois. Je n'avais pas fait le lien avant car jamais je n'avais mangé de vrais bons fruits du plaqueminier du Japon. Et c'est vraiment très bon !