Nicolas Jolivot

mercredi 23 novembre

Shanghai promenades inédits

prf

 

Pendant l'hiver 2015, dans la rue Fuzhou, une minuscule boutique fabriquait des petits pâtés légèrement grillés sur les 6 côtés. Les Shanghaïens n'hésitaient pas à faire la queue pendant plus de vingt minutes pour en acheter une ou deux boîtes. Poussé par la curiosité, j'ai pris place dans la file d'attente… Ces petits pâtés étaient à base de pâte fruitée peu sucrée, délicieuse, mais pas à tomber par terre. Quoique, le jour suivant, j'avais une irrésistible envie de faire à nouveau la queue ! Je n'ai jamais su ce qu'ils contenaient et je ne reconnaissais pas le goût. Puis j'ai oublié.

kaki-c

J'ai passé ma première nuit de camping sauvage au Japon sous les arbres d'un verger. Je n'ai pas osé cueillir de fruits. Déjà que j'occupais une place sans autorisation alors je n'allais pas me servir en ce qui me semblait être des kakis… Le lendemain, sur la route d'Hita, à l'endroit où la route rejoint la rivière Chikugo, un homme m'a offert deux beaux kakis bien mûrs. Je les ai mangés le soir et… je me suis souvenu du goût des petits pâtés de Shanghai. Et oui, j'ai vérifié en rentrant, Shizi signifie "kaki" en chinois. Je n'avais pas fait le lien avant car jamais je n'avais mangé de vrais bons fruits du plaqueminier du Japon. Et c'est vraiment très bon !

Posté par Nicolas Jolivot à 14:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 11 octobre

Le Mans - Shanghai

cartes-postales

Quatre jours intenses à la 25e Heure du Livre du Mans. Un petit coucou aux classes de 6e A et C du collège Jean-Cocteau, aux habitants de Coulaines qui sont venus le samedi après-midi, à toutes les classes du vendredi, aux grands auteurs-illustrateurs avec qui j'ai pu passer du temps, Catherine Louis, Pierre Cornuel… et une grosse bise qui pique aux élèves de CM2 de l'école Beauregard de Chateau-du-Loir ainsi qu'à leur enseignante. Ils m'ont déposé des cartes postales illustrées de dessins de Chine, scènes de la vie quotidienne avec, au verso, des mots aussi gentils que touchants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Shanghai promenades inédits

immeubles-sh

 

Le petit musée Soong-Ching-Ling

De l’autre côté de la rue Huaihai, derrière un long mur, se niche la dernière demeure de celle qui fut l’une des figures de l’Histoire révolutionnaire chinoise. Pour la somme modique de 20 yuans, on peut entrer dans le parc et la maison de Soong Ching Ling. Je n’hésite pas, ce genre de lieux est souvent accompagné d’un petit musée aussi tranquille qu’instructif. Soong Ching Ling n’avait pas froid aux yeux ni l’ambition sous son mouchoir. À vingt ans, elle devint la seconde femme et la compagne de route du père de la République Chinoise, le docteur Sun Yat-Sen. Ses deux sœurs étaient de la même trempe puisque Ailing épousa un homme d’affaire qui fut Ministre des Finances et Mayling, excusez du peu, fut la femme de Tchang Kaïchek, un autre grand leader Chinois ! Les cours à ce sujet n’excédant pas 15 minutes dans toute notre scolarité, nous avons une idée assez vague de l’histoire Chinoise de la première moitié du vingtième siècle. Autour du seul visage connu de Mao Zedong, on associe automatiquement les mots «peuple» «populaire» et «communiste». Nous imaginons que tous les combattants et les politiques coiffés d’une casquette étaient issus de la population en révolte. 

Ne nous trompons pas, Ching Ling était fille de banquier chrétien. Elle poursuivit ses études supérieures dans une université américaine. Elle avait une grande connaissance de la culture de son pays, parlait et écrivait l’Anglais couramment. Cette formation internationale explique pourquoi, à la fin de sa vie, après avoir parcouru le Monde et l’URSS en particulier, après avoir créé moult fondations dans son propre pays pour aider femmes et enfants, elle vivait dans un intérieur coquet qui ressemblait à la maison d’une vieille romancière anglaise. 

maison-soong-ching-ling

 

Posté par Nicolas Jolivot à 18:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 01 octobre

25e Heure du Livre au Mans

 

tour-2Après une sympathique soirée à la librairie Le Livre à venir, prochain rendez-vous au Mans pour la 25e Heure du livre les 6, 7, 8 et 9 octobre.

Le 6 : ça commencera dans une école de Coulaines. Le lendemain, toujours avec des scolaires, je serai à l'espace Débats associatifs des Quinconces (au Mans). Le 8 : séance de dédicaces (+ une intervention à Coulaines) et le 9 : même régime avec en sus une rencontre à 15h30 en compagnie de plusieurs auteurs. Une table ronde pour "évoquer la tradition du récit littéraire de voyage, mettre en perspective littérature et Sciences Humaines et tenter de répondre à la question : comment les écrivains nous disent-ils le monde ? ". Là, attention, c'est du lourd ! surtout pour un dessinateur ! Mais bon, il y a le mot "tenter", ça me sauvera peut-être…

Enfin, je serai le jeudi 13 octobre (19h30) avec grand plaisir à la librairie La boîte à livres à Tours. Quand je dis "enfin", c'est que le lendemain je pars pour une nouvelle destination… Trois indices : ce pays est plus loin que la Chine, il est constitué de plusieurs îles, sa capitale est Tokyo.

Posté par Nicolas Jolivot à 19:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 24 septembre

Rencontre à la librairie Le Livre à Venir (Saumur)

Vendredi 30 septembre, à partir de 18h, je présenterai Shanghai Promenades à l'annexe de la librairie Le Livre à Venir, place du Puits-Neuf, à Saumur. Les passants et les habitués de la librairie sont déjà au courant grâce à cette belle vitrine et aux originaux du livre exposés à l'intérieur…

le-livre-a-venir

… merci à Magali, Isabelle, et Patrick !

 

Posté par Nicolas Jolivot à 09:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 19 septembre

Carnets d'Ouganda

fab-carnet

 

carnet-Oug

Avant de partir vers une toute prochaine destination, j'ai fait le point sur les dessins et les notes du voyage de début d'année en Ouganda dans un recueil fabriqué avec mes petites mains. Une trentaine d'exemplaires seront en vente au Rendez-vous du Carnet de voyage de Clermont-Ferrand en novembre. Il m'en reste quelques exemplaires. Ceux qui seraient intéressés peuvent en recevoir un en passant par "contacter l'auteur".

Ouganda, carnet de voyage : 22,5 x 29,5 x 1,5 cm. 98 pages, environ 125 dessins. Couverture cartonnée, reliure japonaise en raphia, papier cyclus 115 gr, 25 euros port compris).

 

Posté par Nicolas Jolivot à 19:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 08 septembre

Shanghai promenades

banderolle-web-horizontale-25eheure2016

 

Finie la Dolce vita, les doigts de pied en éventail sur les plages du Portugal. C'est la rentrée ! Comme Shanghai Promenades sort très bientôt, j'irai le montrer (éventuellement le dédicacer) le 30 septembre à la librairie Le Livre à venir (Saumur), et début octobre au Mans pendant la 25e Heure du Livre. Plus d'infos après le 15.

Je ne vais pas montrer la couverture à chaque fois que je parlerai de ce nouvel ouvrage, ni dévoiler trop les dessins qui sont dedans, alors je vais sortir des inédits de mes carnets. Il y a toujours des dessins orphelins qui n'ont pas trouvé, pour des tas de raisons, leur place dans la mise en page, comme celui-ci :

sh-cafe

Café du matin dans un Starb… installé dans un ancien entrepôt du quartier de Xujiahui.

ou celui-là :

croquis-carte

Oui, c'est confus. Ce sont des croquis de balades dans Shanghai sur lesquels je note les endroits où j'ai fait des dessins, pour pouvoir me situer après sur une carte de la ville.

Posté par Nicolas Jolivot à 19:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 30 août

Portugal, suite et fin.

sardinhas-copie

Au Portugal, on pêche aussi les sardines dans les grandes forêts d'eucalyptus…

e

ma petite sardine à moi.

Posté par Nicolas Jolivot à 20:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 27 août

Quelques jours à Lisbonne (2)

Vue-Lisbonne-3tour-de-Belem

 

Posté par Nicolas Jolivot à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Quelques jours à Lisbonne

restaurant-Lisbonne

Le charmant centre historique de Lisbonne est essentiellement constitué d'escaliers, de touristes Français, et de petits restaurants. Pour attirer à table les Français après leur longue et chaude déambulation dans les escaliers, rien de mieux qu'une fadiste au milieu des effluves de sardines (sardinhas). Les Français découvriront alors au passage une tradition portugaise : les tartines de pains, et autres grignotages servis dès qu'on s'assied, ne sont pas une délicate attention du serveur pour faire patienter les morts de faim ! C'est l'addition finale (a conta) qui commence déjà à gonfler …

Posté par Nicolas Jolivot à 14:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 25 août

Vue-Lisbonne-1

Vue-Lisbonne-2

Posté par Nicolas Jolivot à 16:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]